Actualités

Publié le 08 juin 2017

IMPACT DE LA MESURE D’INTERDICTION D’EXPORTATION DES GRUMES SUR LA FORET, L’INDUSTRIE DU BOIS ET L’ECONOMIE DU GABON

Le 6 novembre 2009, le gouvernement gabonais annonçait l’interdiction complète des exportations de grumes à partir du début de l’année 2010 au profit de la transformation industrielle locale. Cette décision s’inscrivait dans la politique globale de l’Etat de développement et de modernisation de la filière bois visant à pérenniser et à renforcer son rôle dans l’économie nationale. En effet, la loi N°016/01 portant Code Forestier promulguée le 31 décembre 2001, imposait déjà une transformation de 75% des grumes à partir de 2012 (et nombreuses étaient les entreprises proches d’atteindre cet objectif de transformation !).

L’interdiction d’exportation des grumes est intervenue dans un contexte économique où la filière bois était déjà fragilisée depuis la crise économique internationale de 2008-2009 (crise des subprimes) ayant engendré une contraction de la demande mondiale de bois tropicaux.

 

L’étude, conduite par Bernard Cassagne, Consultant Banque mondiale, Directeur du Groupe FRM et Spécialiste de la Filière des Bois Tropicaux, a été réalisée au Gabon au cours du 1ier semestre 2016. Les investigations ont permis d’engager des échanges avec les principales parties concernées par la mesure d’interdiction d’exportation des grumes, les administrations (Ministère du Développement Durable, de l’Economie, de la Promotion des Investissements et de la Prospective, Ministère de la Protection de l’Environnement et des Ressources Naturelles, de la Forêt et de la Mer, Ministère des Mines), les représentants du secteur privé, certaines entreprises et autres acteurs de la filière bois. Par ailleurs, des premières discussions ont été engagées avec la partie gabonaise sur l’appui que le Groupe de la Banque mondiale pourrait apporter à la filière bois pour accroître sa contribution dans l’économie nationale.

Le rapport d’étude a fait l’objet d’une revue interne de la Banque mondiale au cours de l’année 2016, et d’échanges avec le Ministère en charge de l’Economie, commanditaire de cette étude. Les résultats ont été produits au cours d’un Atelier national qui s’est tenu le 23 mars 2017.

Pour cadrer les appuis possibles du Groupe de la Banque mondiale à la filière bois du Gabon, l’approche retenue a été (i) de bien cerner l’impact de l’interdiction d’exportation de grumes en 2010 sur les ressources forestières et sur l’économie du Gabon, et (ii) d’identifier des objectifs réalistes, d’actions et mesures à prendre pour accroître le poids de l’industrie du bois dans la croissance économique du Gabon.

Plus d’infos :

IMPACT DE LA MESURED’INTERDICTION D’EXPORTATION DES GRUMESSUR LA FORÊT, L’INDUSTRIE DU BOIS ET L’ÉCONOMIE DU GABON

Article GABON Review

Article Agence ECOFIN

 

Voir toutes les actualités